Deux randonneurs marchent sur la rive des Vailhés au bord du lac du Salagou

Le tour du lac du Salagou en randonnée

  • # En itinérance
  • # Le printemps de tous les possibles !
  • # Envie de vous défouler ?

Rive des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Deux randonneurs marchent au pied du plateau de l'Auverne près du lac du Salagou

Rive des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Au départ de la baie des Vailhés

Le tour du lac du Salagou à pied, une composante du GR® de Pays Entre Deux Lacs Avène-Salagou... Bien plus qu'une randonnée ! Un extraordinaire voyage dans le temps. Chacun de nos pas sur cette terre rouge a empli notre coeur d'émotions et d'images inoubliables. Voici notre aventure en 6 actes... 

  • Randonnée
  • 35 km
  • 2 jours / 1 nuit
  • Printemps / Automne
Didier Ravaille de l'Office de Tourisme du Lodévois et Larzac

Recommandé par
Didier, qui randonne, pratique le trail et aime se ressourcer dans la nature...

Deux randonneurs s'approchent du lac du Salagou à la baie des Vailhés

La baie des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Temps fort 01
La baie des Vailhés Premiers paysages, premiers émois

Fraîchement débarqués du bus à Cartels, nous avons des fourmis dans les jambes rien qu'à l'idée d'explorer à pied toutes les courbes du lac du Salagou, le plus célèbre de tout l'Hérault !
Premier objectif ? Rejoindre la baie des Vailhés, la ligne de départ de notre fabuleux tour. Avouons-le, nos premiers pas au bord de la route sont peu engageants, mais la récompense est là, toute proche... Elle nous attend sur un tapis magistralement rouge. Notre excitation monte d'un cran.
Ce tapis, c'est la ruffe ! Le petit nom local de ce sol rouge riche en oxyde de fer. Partout, tout autour du lac, gage d'une randonnée et de photos bien colorées.

La baie des Vailhès en vue, nos yeux s'écarquillent : le lac du Salagou apparaît enfin et se déploie dans toute sa majesté nous invitant à un instant de pure contemplation. Nous nous approchons et frissonnons devant l'immensité de ses eaux calmes...

Deux randonneurs marchent le long du lac du Salagou sur la rive des Vailhés

Rive des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Le palmarès du lac du Salagou

Vous êtes au coeur du Grand Site Salagou - Cirque de Mourèze et du Géoparc, Terres d'Hérault, candidat auprès de l'Unesco. Ici, dans ce site naturel et paysager protégé, chaque paysage, chaque couleur raconte une histoire géologique unique. Tenez, par exemple, savez-vous que la ruffe est un sol antédiluvien daté du Permien (-298/-252 millions d'années) ? Il est plus vieux que les dinosaures !

Deux randonneurs contemplent le lac du Salagou depuis la croix de la chapelle Notre-Dame-des-Clans sur la rive des Vailhés

Le lac du Salagou depuis la chapelle Notre-Dame-des-Clans © Eric Brendle

Temps fort 02
Des Vailhés au barrage du Salagou Une symphonie de couleurs vives

Ça y est, nous arrivons au bord de l'eau et nous la caressons, obligés ! Fraîche, mais tellement agréable.
Plus loin, nous passons devant une base nautique avec paddles, catamarans, canoës, pédalos… Il y a même un camping au-dessus avec des tentes-lodges. Avec une plage surveillée, c'est l'idéal pour de belles vacances en famille.
Chemin faisant, nous dépassons le hameau des Vailhés et continuons le long des berges sinueuses et sauvages du lac. Les paysages se succèdent, des ruffes flamboyantes aux étendues d'eau miroitant sous le soleil. Le jaune des genêts printaniers, le vert de la garrigue environnante, le noir des roches basaltiques, le bleu du ciel... ce camaïeu de couleurs nous émerveille. Tout est magique sur ce sentier monotrace !

Deux randonneurs marchent au pied du plateau de l'Auverne sur la rive des Vailhés au bord du lac du Salagou

Rives des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Un détour du côté de l'Arizona ?

Nous quittons le sentier quelques instants pour nous rendre à la chapelle Notre-Dame-des-Clans et prendre de la hauteur. Facile, il faut suivre le balisage VTT. Quelques figuiers de Barbarie à l'horizon, c'est ambiance Arizona. De là-haut, nous apercevons le lac de bout en bout, le Mont Liausson, les presqu'îles de la rive sud. Julie n'a qu'une envie : sortir ses pinceaux pour immortaliser sur la toile ce spectacle naturel d'une rare intensité. Ce sera pour une autre fois....

De retour sur le sentier, nous poursuivons notre randonnée jusqu'à l'imposant barrage du Salagou. Grimpette, piste, descente, les mollets chauffent. Un véritable ballet de sensations entre ruffes et eau !

Deux randonneurs marchent le long du lac du Salagou sur la rive des Vailhés

Rive des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

La chapelle Notre-Dame-des-Clans au pied du plateau de l'Auverne près du lac du Salagou

La chapelle Notre-Dame-des-Clans au lac du Salagou © Eric Brendle

Chapelle Notre-Dame-des-Clans

Au pied du plateau de l'Auverne, cette petite chapelle du XIVème et XVème siècle est construite en pierres de pays. Aux formes simples, avec une nef unique et un grand fronton à l'entrée, elle est dédiée à la Vierge Marie. Fermée au public, elle est aujourd'hui un lieu de pèlerinage, le 15 août. Près de la chapelle, ne manquez pas la vieille croix des Clans datée de 1760. 

Vue aérienne sur le barrage du lac du Salagou

Le barrage du lac du Salagou © Eric Brendle

Le barrage du Salagou

Une prouesse d'ingénierie réalisée en basalte dans les années 60 et nichée dans un décor sauvage, un contraste qui invite à réfléchir sur l'harmonie possible entre la main de l'Homme et dame Nature !
A lui tout seul, il contient les 103 millions de m3 d'eau du lac conçu artificiellement pour réguler les crues et favoriser l'irrigation des cultures, notamment des vignes.

Deux randonneurs s'approchent du lac du Salagou en empruntant le ponton de la rive de Clermont

Rive de Clermont au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Temps fort 03
Du barrage jusqu'au jacuzzi De l'effort et du réconfort !

Franchir le barrage pour gagner quelques mètres est bien tentant, mais sa traversée est interdite. Nous le contournons toujours en suivant le balisage.
A notre grand dam, nous devons ensuite longer une route. Pas très glamour... Chance ! Les rives du lac refont très vite leur apparition, et pas que d'ailleurs. Une base de loisirs, un camping et un restaurant (ouverts d'avril à mi-octobre), une immense plage, un parking... La vie humaine reprend ici ses droits ! Depuis un ponton en bois, nous devinons d'où nous sommes partis ce matin. Nous sommes presque à la moitié de cette jolie boucle.

Nos ventres gargouillent, c'est l'heure de casser la croûte ! Nous nous installons à proximité d'un loueur de planches à voile et du départ privilégié des kitesurfeurs.

Un coup d'oeil à gauche pendant notre pause, et nous apercevons le village et le mont Liausson. Juste derrière lui se cache le cirque de Mourèze, un chaos dolomitique à mi-chemin entre paysage lunaire et décor de western. Une autre balade à faire, pour sûr !

Après pique-nique, trempette des pieds et petite sieste, nous reprenons notre route entre ruffes, vignes et oliviers pour rejoindre notre hébergement sur le chemin du Pioch Comté, à environ 3 km de Clermont L'Hérault.

Deux randonneurs contemplent le lac du Salagou depuis le ponton situé sur la rive de Clermont

Rive de Clermont au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Domaine Maxxim près de Clermont L'Hérault

Domaine Maxxim © Jean-Marie Rouquette

Qui dort, dîne chez Jean-Marie !

Après l'effort, le réconfort au Domaine Maxxim immergé dans la nature ! Jean-Marie & sa famille nous y accueillent dans l'intimité chaleureuse de leurs chambres d'hôtes. Jacuzzi avec vue panoramique sur le pic Saint-Loup au loin, génial pour une pause Bien-être ! Plateau-repas sur la terrasse et pique-nique pour le lendemain, Jean-Marie est aux petits oignons pour nous, les aventuriers.

Deux randonneurs marchent dans les ruffes du lac du Salagou au niveau du col des Détroits

Col des Détroits au lac du Salagou © Eric Brendle

Temps fort 04
Rives de Liausson Au coeur d'un livre de géologie

Le deuxième jour se lève, il est temps de quitter nos charmants hôtes.

En avant marche ! Retour vers le lac où, désormais, nous suivons la rive sud. Certainement, notre préférée. Et pour cause ! Le sentier serpente dans la végétation, nous mène à travers des vignes bucoliques, longe des blocs rocheux imposants près de la presqu'île de Rouens, traverse le col des Détroits au pied de la colline de la Sure, qui offre à voir parmi les plus spectaculaires ruffes... C'est la traversée des merveilles ! On en prend plein les mirettes.

Béats d'admiration, nous avalons les kilomètres en toute tranquillité.

Neck de la Roque ou nec plus ultra ?

Les deux, mon commandant !
Si vous gérez bien votre temps, faites un "pas de côté" de 200 m pour voir de plus près le Neck de la Roque, une ancienne cheminée volcanique noire au pied de la Sure, témoin du passé du site qui remonte à 1,5 million d'années. Un étrange mystère l'entoure, celui de la boussole qui s'affole… Y perdrez-vous le nord ?

Shona, géologue de formation, vous en parlera mieux que moi →

Le Neck de la Roque au bord du lac du Salagou

Le Neck de la Roque au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Deux randonneurs se dirigent vers le Neck de la Roque, une cheminée volcanique située au bord du lac du Salagou

Neck de la Roque et Col des Détroits au lac du Salagou © Eric Brendle

Temps fort 05
Rives d'Octon Silence, ça pêche et ça tourne !

Nous dépassons le Neck de la Roque et franchissons le gué sur la rivière Salagou. Ça y est, nous posons maintenant nos pieds sur les rives d'Octon ! La ligne d'arrivée se rapproche...

Cette rive nous apporte aussi son lot de découvertes et de panoramas : des vignes, une roselière où se cache un ancien aqueduc en partie détruit, un joli ponton de pêche face au Neck, et encore, Celles, un village fantomatique au coeur d'un décor de carte postale et de cinéma. Sans âme qui vive depuis 1969, il se reconstruit depuis 2021 et de nouveaux habitants s'y installent. Bonne nouvelle !

Cette partie est jalonnée de deux adresses ultra sympas, juste au bord de l'eau : le Relais Nautique d'Octon et le Mas de Riri. Ici et là, on y boit un coup, on y mange, on y dort, on s'y baigne, on y loue du matos... dans un cadre splendide.

Deux randonneurs marchent dans le village de Celles situé au bord du lac du Salagou

Au village de Celles au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Le saviez-vous ?

Le lac du Salagou est réputé pour la pêche de la carpe de nuit et des carnassiers (sandres, brochets, perches, silures...). Des pêcheurs des quatre coins de la France et d'Europe viennent assouvir leur passion ici, et à certaines dates.
Plus d'infos sur les spots de pêche de l'Hérault

Deux randonneurs marquent une pause au bord du lac du Salagou sur la rive des Vailhés

Rive des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Temps fort 06
De Celles à la baie des Vailhés La boucle est bouclée

Nous laissons Celles derrière nous pour attaquer le dernier tronçon de notre randonnée : le contournement du mont Cébérou qui nous éloigne de l'eau…

Le chemin est un peu caillouteux au départ, mais laisse vite place à une traversée de canyons rouges, cette couleur qui a été le fil conducteur de notre fabuleuse épopée.

A l'approche de la baie des Vailhés, nous apercevons la route au bout de laquelle le bus nous a déposés. Revenir ici, après 37 km de pur régalade, c'est boucler la boucle, empreints de souvenirs indélébiles, le coeur satisfait et déjà nostalgique de nos moments hors du temps...

Nous jetons un dernier regard sur ce paradis, avec la promesse d'un retour ou d'une continuation sur le GR® de Pays Entre Deux Lacs Avène - Salagou...

Deux randonneurs contemplent le lac du Salagou depuis la rive des Vailhés

Rive des Vailhés au bord du lac du Salagou © Eric Brendle

Le tour du lac du Salagou à pied ? Une jolie boucle à la portée de tous, au fil des ruffes et de l'eau. La preuve en images !

Shona, géologue de formation, vous livre son coup de coeur pour le Neck de la Roque

Nos conseils

  • Pour arriver jusqu'au lac : le tour du lac du Salagou est réalisable au départ de la baie des Vailhés, de Clermont l'Hérault ou de ses rives. Consultez toutes nos astuces pour vous y rendre sans voiture ICI

  • Suivez le balisage : selon votre lieu de départ, le tour du lac du Salagou peut se faire dans un sens, comme dans l'autre. Impossible de vous égarer ! Il suffit de bien suivre le balisage jaune et rouge des GR® de Pays.

  • Partez en forme et au bon moment : randonnée de difficulté moyenne (peu de dénivelé), mais des étapes longues, à privilégier au printemps ou à l'automne afin d'éviter les grosses chaleurs estivales. Itinéraire impraticable après de fortes pluies.

  • Planifiez votre hébergement : quel que soit votre lieu de départ, étudiez à l'avance toutes les solutions d'hébergements et réservez. Ils sont peu nombreux, ouverts à certaines dates, très plébiscités et ne proposent pas tous le repas du soir. Consultez la liste ICI

  • Préservez l'environnement : les espaces naturels et agricoles du Grand Site Salagou - Cirque de Mourèze sont sensibles. Nous vous invitons à contempler les roselières à distance, respecter la quiétude du site, des récoltes et des troupeaux, éviter d'exporter le lagarosiphon, un herbier aquatique envahissant, remporter et trier vos déchets...