Cascade sur l'Orb

Fleuves et rivières

Cascade sur l'Orb © E.Brendle

Dans l'Hérault, les paysages sont aussi marqués par les cours d'eau de caractère. Ils ont parfois creusé des gorges vertigineuses, ou traversent de verdoyantes vallées. Que vous soyez amoureux des beaux paysages, accros aux loisirs nature ou adeptes de la pêche, nos fleuves et rivières ne cesseront de vous surprendre.

Cascade sur l'Hérault

Cascade sur l'Hérault © Patrick Masoni

Eric Brendle

Eric, amateur de loisirs et de nature,
créateur de contenus web à Hérault Tourisme

« De belles cascades, des rapides, quelques gorges abruptes... Que demander de plus ? Ils ont du caractère, nos cours d'eau ! »

1 minute pour vous convaincre en vidéo

5 bonnes raisons de découvrir nos fleuves et rivières

  • Pour prendre une grande bouffée d'oxygène
  • Pour faire de belles sorties canoë ou kayak
  • Pour immortaliser les paysages via photos ou dessins
  • Pour prendre un peu de fraîcheur auprès des belles cascades
  • Pour un moment "carpe diem" au fil de l'eau

L'Hérault, notre fleuveDes Cévennes jusqu'en Agde

Il naît sur le versant sud du massif de l'Aigoual, et marque immédiatement son caractère impétueux : sur les 10 premiers kilomètres, il dévale plus de 1000 mètres.

Le fleuve Hérault traverse et entaille profondément les paysages. Après avoir reçu les eaux de la Vis, il arrive entre le massif de la Seranne et le plateau du Thaurac. Là les parois calcaires ont été mises à rude épreuve, formant un véritable défilé.

Sur plus de 11 kilomètres, l’Hérault est « seul au monde » : pas le moindre accès routier si ce n’est le pont du Moulin Bertrand qui est l'un des rares moyens de le traverser entre Brissac et Saint-Guilhem. Plus en aval, justement, on retrouve des gorges escarpées et préservées. Un paradis pour la pratique du canoë et du kayak.

Après le Pont du Diable, l'entrée dans le val d'Hérault se fait sans transition, et marque un cours beaucoup plus calme pour ce fleuve. Il grossit de nombreuses rivières (la Lergue, la Peyne entre autres), côtoie des vignobles réputés, contourne Pézenas, traverse Agde et file se jeter dans la Méditerranée entre le Grau d'Agde et la Tamarissière, après plus de 150 kilomètres de voyage et de dépaysement.

L'Hérault,
un fleuve en Or !

Saviez-vous que le fleuve Hérault doit son nom au fait qu'on y a trouvé de l'or ? De son nom latin Arauris, l'Hérault est souvent cité comme aurifère, dans la partie amont, entre Ganges et Brissac notamment.
De là à trouver une pépite au cours d'une de vos sorties canoë, il y a une marge !

Paddle sur l'Hérault au Pont du Diable

Paddle sur l'Hérault au Pont du Diable © Gilles Delerue

L'Orb, le fougueuxEntre Haut-Languedoc et vignobles

L'Orb est connu pour être un fleuve plutôt fougueux. Pensez donc, il lui arrive parfois d'avoir un débit supérieur à celui de la Seine à l'entrée de Paris ! Comme tous les fleuves côtiers méditerranéens, il fait preuve de caractère et son cours est marqué de "plusieurs vies".

S'il naît sur les monts de l'Escandorgue, il est très vite capté par le barrage et le lac d'Avène, dans un paysage fait de verdure. Jusqu'à Bédarieux, une série de premières gorges le font rebondir avant d'obliquer tranquillement vers l'ouest, et vers son rendez-vous avec les eaux du Jaur, au pied du Caroux.

De là, direction le sud où s'ouvrent les Gorges de l'Orb, spot idéal du canoë et du kayak, passant par de nombreux méandres et rapides.

Après Cessenon, la vallée permet au fleuve de s'assagir un peu. Exception faite du passage des Réals, derniers soubresauts avant la traversée de Béziers et l'arrivée à l'embouchure, à Valras, après 136 kilomètres mouvementés.

Une pépite
sur le cours de l'Orb

Roquebrun, c'est "le Petit Nice du Languedoc". Un village unique, lové plein sud, à flan de colline, surplombant le cours de l'Orb. C'est un micro-climat, c'est une histoire, c'est un vignoble...

L'orb au chaos de Réals

L'orb au chaos de Réals © E.Brendle

Des rivières sautillantesDes vallées verdoyantes aux gorges rocailleuses

Nombreuses sont les rivières qui serpentent et sautillent au sein des vallées souvent verdoyantes. Elles font très souvent le paradis des pêcheurs et des promeneurs.
Parmi elles, citons ces quelques exemples :

La Vis, jouant à cache-cache dans son cours supérieur, est un havre de fraîcheur et de verdure, avant de s'unir à l'Hérault aux environs de Ganges.

La Buèges, si discrète, coule au pied de la Séranne et se jette elle aussi dans l'Hérault.

La Lergue tombe littéralement du Larzac, via le Pas de l’Escalette. Puis elle s’écoule entre ruffes et vignobles, avant de rejoindre l’Hérault entre Canet et Pouzols.

Plus à l'ouest, avant de rejoindre l'Orb, le Jaur baigne une vallée où cerisiers et arbres fruitiers sont rois.

Sur les sommets du Haut-Languedoc, l'Agout traverse les belles forêts et pâturages et fait le bonheur des pêcheurs. Particularité, elle file vers l'Atlantique, via le Tarn et la Garonne.

Un peu plus au sud, la Cesse a façonné les gorges aux abords de Minerve, dans un paysage beaucoup plus aride.

Le Saviez-vous ?

De nombreux cours d'eau coulent vers l'étroite bande de terre du littoral de l'Hérault, soit environ 80 kilomètres de large.

Les eaux qui s'y jettent viennent d'un gigantesque bassin versant de plus de 12 000 kilomètres², des Pyrénées aux Cévennes.

Cascade sur la Vis

Cascade sur la Vis © E.Brendle

D'autres découvertes

# Monts et Causses

Monts et causses

# Envie de vous défouler ?

Lacs

# Envie de vous défouler ?

Autour de l’eau

# Avec les enfants

Séjours en pleine nature