Trois copines font du canoe sur le lac de la Raviège

Les lacs

  • # Envie de vous défouler ?
  • # Envie de vous détendre ?

Canoe sur le lac de la Raviège © Aletheïa Prod

Souvent blottis au cœur de collines verdoyantes, les lacs de l’Hérault sont des écrins de nature et de fraîcheur dont on ne se lasse pas.

Pour les balades, pour les points de vue, pour les loisirs nautiques, ils sont tout simplement magiques. Une atmosphère toute particulière enveloppe chacun de ces lacs. Ils deviennent ainsi uniques, et incomparables.

Lac de Vésoles

Lac de Vésoles © Florent Vargas

Eric Brendle

Eric, amateur de balades en tout genre,
créateur de contenus web à Hérault Tourisme

« Nos lacs ont chacun leur atmosphère, leur "personnalité", et c'est un véritable régal de s'y balader en toutes saisons. »

5 bonnes raisons de profiter des lacs de l'Hérault

  • Pour les cadres naturels qui les entourent et qui sont à chaque fois différents
  • Pour la fraîcheur qu'ils proposent à la belle saison
  • Pour les balades au grand air à l'automne et en hiver
  • Pour toutes les activités et loisirs de nature qu'ils permettent
  • Pour le plaisir de prendre de belles photos

Le Lac du SalagouA nul autre pareil

C’est le plus célèbre des lacs de l’Hérault, et pour cause ! Le cadre du Salagou est unique. Les eaux émeraude entourées de terres rouges et noires sous le ciel bleu… Une explosion de couleurs. On en profite lors de balades autour du lac, à pied, à VTT ou même à cheval, mais aussi sur l’eau, avec les nombreuses activités nautiques praticables.

Le Lac du Salagou est le plus grand lac du Languedoc, avec 750 hectares. C’est un lac de barrage datant de la fin des années 1960, qui visait à créer une réserve d’eau pour diversifier les cultures, mais aussi amoindrir les crues de l’Hérault, ou soutenir son débit en période de sécheresse. Depuis 1986, le lac est équipé d’une micro-centrale hydroélectrique.

Loisirs nature au Salagou

Le saviez-vous ?

Grâce à un tunnel de dérivation, les eaux de la Lergue devaient venir compléter celles du Salagou pour alimenter le célèbre lac.

Il n’en fut rien, le barrage du Salagou fut construit, mais pas le tunnel.

Lac du Salagou

Lac du Salagou © E.Brendle

Le Lac de la RaviègeLe plus champêtre

Juste à côté de La Salvetat-sur-Agout, ses eaux limpides serpentent véritablement entre des versants parfois pentus, des îles verdoyantes et de très belles prairies.

Qu’il est beau ce lac de la montagne du Haut-Languedoc !

Activités nautiques, balades pédestres, mais aussi une plage de sable très agréable seront les meilleurs moyens d’en profiter.

Son barrage, haut de 40 mètres, a été mis en service en 1957. Le lac de la Raviège est long de 9 kilomètres et sa surface est de 440 hectares.

Des îles au nom "austral"

Les îles Rebondinnes sont deux sœurs jumelles, posées au milieu du Lac de la Raviège et couvertes d’une magnifique forêt de feuillus.

Leur nom fait penser à des îles australes, elles ont pourtant un visage verdoyant mis en valeur par les reflets argentés des eaux du lac.

Lac de la Raviège Haut-Languedoc

Lac de la Raviège © E.Brendle

Le Lac de VésolesLe plus sauvage

Ce lac est sans conteste le plus sauvage des lacs de l’Hérault. Ses 50 hectares sont pourtant artificiels. Vésoles est niché sur un plateau entouré de landes, de bruyères et de forêts. Ici, vent et brume se disputent la souveraineté des lieux.

Placé sur une fracture géologique, le barrage retient les eaux du Buraut qui alimentent le lac. Le cours d’eau chute brutalement juste après le barrage. C’est le Saut de Vésoles. Un dénivelé de 700 mètres qu’on peut admirer depuis un belvédère.

Aucune construction ou activité humaine ne se fait aux abords du lac. Pour toutes ces raisons, il est logiquement le croisement de nombreuses randonnées et de pistes VTT. Le must des loisirs nature.

Le saviez-vous ?

Le Lac de Vésoles est aussi le lac le plus élevé de l'Hérault, puisqu’il flirte avec les 1 000 mètres d’altitude. Ceci explique sans doute son allure toute particulière et austère, entre conifères, rares feuillus et basse végétation.

Randonnée autour du lac de Vésoles

Randonnée autour du lac de Vésoles © E.Brendle

Le Lac de Laouzas (Tarn)Le plus aérien

Avec ses 335 hectares bien ouverts sur le ciel et le soleil, ses eaux sont considérées comme les plus chaudes du Plateau des Lacs du Haut-Languedoc. Toutes les activités nautiques non-motorisées sont possibles, ce qui en fait un lieu de détente et de loisirs d’exception.

LeLac de Laouzas se situe dans le Tarn, juste sur la "frontière" de l'Hérault. C'est un peu notre plus proche voisin. Il a été construit en 1962, avec une vocation hydroélectrique.

Curiosité : avec le Lac du Laouzas, une partie des eaux de la Vèbre et du Viau naturellement destinées à l’Atlantique est déviée vers la Méditerranée via les vallées du Jaur et de l'Orb (cf. ci-contre).

Sous la montagne

Une canalisation souterraine qui traverse le massif de l’Espinouse sur 13 kilomètres et 600 mètres de dénivelé négatif dévie les eaux du Laouzas vers l’usine hydraulique de Montahut.

Ainsi une partie des eaux naturellement destinées au versant atlantique « basculent » vers la mer Méditerranée.

Le Lac du Laouzas

Le Lac du Laouzas © E.Brendle

Le Lac d'AvèneLe méconnu

Le lac d’Avène est une retenue artificielle qui permet une production hydroélectrique, et la régulation directe du cours de l’Orb.

Au cœur des monts d’Orb, entouré de forêts, c’est un véritable petit paradis pour les amateurs de randonnées à pied ou à VTT, ou pour les pêcheurs. Du fait de sa situation hors des grands axes de circulation, il est sans conteste l’un des plus discrets des lacs de l’Hérault.

Créé en 1962 entre Ceilhes-et-Rocozels au nord et Avène au sud, il est long de 6 kilomètres pour une surface de 190 hectares.

Le Saviez-vous ?

Une ancienne mine de plomb et d’argent est aujourd’hui engloutie sous le lac d’Avène.

Les mines et leur exploitation ont été une source de richesses pour la vallée de l'Orb, de l'Antiquité jusque dans les années 1950.

Vue aérienne du lac des monts d'Orb à Avène

Vue aérienne du lac des monts d'Orb à Avène © E.Brendle

Le Lac des OlivettesLe plus récent

Fin de mise en eau en 1993 pour ce lac de barrage situé sur la Peyne, un affluent direct de l’Hérault, bien en amont de Pézenas. Littéralement inséré dans la verdure à côté du village de Vailhan, c’est un spot très agréable pour les pique-niques et pour se prélasser.

En aval du barrage, un lac plus modeste a été aménagé et est destiné aux activités de loisirs.

Le barrage est large de 250 mètres et d’une hauteur de 30 mètres, et permet la création de ce lac de 40 hectares.

Un lac qui s'est fait attendre

Le Lac des Olivettes, il a fallu 4 ans pour le mettre en eau ! Non à cause de sa surface (40 hectares), mais du fait que les années 1989 à mars 1993 ont été très sèches. Il a donc fallu un an de plus que le Salagou, pour une surface 17 fois plus petite !

Le Domaine et le lac des Olivettes à Vailhan

Le Domaine et le lac des Olivettes à Vailhan © Fabienne Cottin - CD34

Et bien d’autres trésors !

Le Lac du Crès, le Lac de Jouarres au cœur du Minervois, le Lac de la Jasse à Saint-Martin-de-Londres, celui de la Matane à Claret, ou du Rieucoulon à Prades-le-Lez... Ou encore ceux de Jeantou ou de Cécélès (accès payant) à Saint-Mathieu-de-Tréviers sont autant de lacs qui illuminent nos garrigues.

Quant au Lac des Garrigues (1,6 hectare), comme son nom ne l'indique pas, il se trouve en plein Montpellier, dans un parc boisé du quartier des Hauts-de-Massane. Son nom remonte à sa création, en 1896 (!), quand l’urbanisation de la ville ne touchait pas encore ce secteur qui devait être verdoyant.

Presque un siècle d'écart

Le plus ancien des lacs de barrage de l’Hérault est le Lac des Garrigues à Montpellier (1896), et le plus récent est le Barrage des Olivettes (1993). Presque 100 ans séparent les deux.

Lac de Jouares en Minervois

Lac de Jouares en Minervois © E.Brendle

Jacques nous propose de savourer son coup de coeur pour le Plateau des Lacs, en Haut-Languedoc.

D'autres découvertes