0

Les architectes

L'Hérault abrite de nombreuses œuvres contemporaines aux signatures prestigieuses de Jean Nouvel à Zaha Hadid en passant par Starck ou Ricardo Bofill…

En 1970, les stations balnéaires voient le jour… A la Grande Motte, Jean Balladur bâtit ses immeubles en pyramides et passerelles sculpturales. Plus tard, Montpellier grandit quand Ricardo Bofill dessine le quartier Antigone et plus récemment, Jean Nouvel imagine la nouvelle mairie. Enfin, Zaha Hadid conçoit le « vaisseau » Pierres Vives quand déjà se dessine le futur de l’architecture, entre audace et beauté, partout en Hérault. Voyez à Sérignan, Daniel Buren qui signe La Cigalière et son « jardin rayonnant ».

Zaha Hadid livre le vaisseau PierresVives

Pierresvives, la Cité des savoirs et du Sport est un vaste vaisseau semblable à arbre couché , inspiré par François Rabelais pour le nom et conçu par l’architecte Zaha Hadid. On y trouve les archives départementales de l'Hérault, la Médiathèque départementale (près de 300 000 ouvrages), un amphithéâtre, des salles d'exposition...

Pierresvives est né de la volonté du Département de l’Hérault de donner aux archives départementales un écrin structurant pour tout un quartier, mais aussi de faire de ce lieu un espace de rencontres entre sport et culture. L’imaginaire de l’architecte Zaha Hadid a fait le reste. Le résultat illustre parfaitement la vision de cette architecte d’exception : « Obtenir de belles vues à partir de tous les angles possibles ». Géométrie de lignes fluides, traits aigus et plans superposés, volumes en porte-à-faux, formes ondulées, courbées, et arêtes vives, jeu de transparence et nervures qui irriguent le bâtiment de la sève de la connaissance. Ors, gris souris, verts fumés, noirs corbeaux… La lumière joue avec les teintes et les matériaux, s’accroche, scintille, réverbère, disparaît, illumine…

 

Pierresvives" est né de la volonté du Département de l’Hérault de donner aux archives départementales un écrin structurant pour tout un quartier , mais aussi de faire de ce lieu un espace de rencontres entre sport et culture. L’imaginaire de l’architecte Zaha Hadid a fait le reste. Le réultat illustre parfaitement la vision de cette architecte d’exception : « Obtenir de belles vues à partir de tous les angles possibles ». Géométrie de lignes fluides, traits aigus et plans superposés, volumes en porte-à-faux, formes ondulées, courbées, et  arêtes vives, jeu de transparence et nervures qui irriguent le bâtiment de la sève de la connaissance. Ors, gris souris, verts fumés, noirs corbeaux… La lumière joue avec les teintes et les matériaux, s’accroche, scintille, réverbère, disparaît, illumine…

Jean Nouvel élabore la nouvelle mairie de Montpellier

Le nouvel Hôtel de ville de Montpellier, bâtiment conçu par les architectes Jean Nouvel et François Fontès a ouvert ses portes en 2011. Posé comme un diamant noir en bordure du Lez, il est pensé comme le phare d’une ville portuaire, telle que Jacques Cœur l’avait imaginée dès 1440, et le Maire Jules Pagézy à la fin du XIXe siècle. Face à la mairie, un vaste parvis, véritable place publique de 6.000m², accueille au devant de ses terrasses, manifestations et marchés. Un plan d’eau à ses pieds reflète le ciel autant que l’imposant édifice.

Jean Balladur imagine la Grande Motte

Pendant près de 30 ans, Jean Balladur donnera le meilleur de lui-même dans ce projet unique en France et en Europe. Il dote La Grande Motte d'une personnalité architecturale qui marquera les esprits et ne laissera pas indifférent, créant, souvent, d'interminables polémiques. Il confère à la ville une "histoire" qu'il puise à la source des civilisations disparues telles ces pyramides tronquées inspirées du site précolombien de Teotihuacan. Il fait de son projet de ville, une utopie réalisée : la ville est un parc de 22 000 arbres où le piéton et le cycliste sont rois. L'Art est de toutes parts, il a une "valeur d'usage" et prend les formes les plus diverses, fontaines, douches, jeux pour enfants.

Quelques 40 années après sa fondation officielle, le 1er octobre 1974, le temps des polémiques a cessé. Vient le temps de la reconnaissance et de l'affirmation de soi. L'oeuvre de Jean Balladur est aujourd'hui étudiée par les écoles d'architecture de l'Europe entière. La presse spécialisée se penche sur ce phénomène. Les créateurs, designers s'inspirent dorénavant de la "cité des pyramides".

 


Ricardo Bofill dessine le quartier Antigone

Le quartier d'Antigone est une œuvre totale, réalisée par le catalan Ricardo Bofill selon un ambitieux projet urbain imaginé par le Maire Georges Frêche. Le quartier suit un axe qui renvoie à celui qui structure la ville du côté ouest, avec la Promenade du Peyrou et l'Aqueduc des Arceaux. Antigone est situé au sud-est du centre-ville de Montpellier, et plus exactement dans le « Polygone », soit l'ancien champ de tir de la caserne Joffre. L'aménagement de ce quartier d'architecture néo-classique s'est achevé au début des années 2000, avec trois équipements : la Piscine Olympique, la Médiathèque Centrale Émile Zola, ainsi que le passage de la ligne 1 du tramway.

Laissez-vous prendre par la remarquable architecture inspirée du classicisme, avec ses pilastres, frontons et entablements. Son côté moderne, par la qualité des matériaux utilisés, c'est-à-dire du béton aux formes préfabriquées et moulées, un béton « précontraint » qui a pris une belle patine au fil des années. Le quartier d'Antigone, qui se développe de plus en plus le long des rives du Lez, vous emportera dans une atmosphère paisible et sereine, où tous les éléments s'inscrivent dans un ensemble cohérent et harmonieux.

 


Daniel Buren conçoit un jardin rayonnant à la Cigalière

Daniel Buren a aménagé les pourtours d’une salle de spectacle, la Cigalière, au centre de Sérignan, village proche de Béziers, entre vignes et Canal du Midi. Conçu en collaboration avec l'architecte Nicolas Guillot, le projet a pris en compte les spécificités d’un village méridional et de son paysage littoral. Depuis le trottoir du village, l'œuvre se dilate "en éventail" en direction de la plaine biterroise : sur près de trois hectares, 170 pylônes en métal ajouré sont déployés dans l'espace pour guider notre regard vers l'horizon. C'est un véritable spectacle à la tombée de la nuit, lorsque les pylônes, éclairés de l'intérieur par fibre optique, prennent des variétés infinies de couleurs.

Starck crée le Nuage

On peut le dire : le Nuage est le premier bâtiment privé gonflable en Europe. C’est une construction hors normes, éthique et poétique. Imaginez une bulle de 3000m² d’équipements et de services, dédiée à la forme, à la santé et au bien-être. Quatre « villages » se répartissent sur les quatre étages du bâtiment afin de centraliser en un seul lieu toutes les attentes des personnes soucieuses d’une vie équilibrée et résolument moderne.

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt, vous proposer des services de partage et optimiser les fonctionnalités du site internet. Cliquez ici pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.