0
  • Gagnez vos loisirs !

    Ateliers de dégustation, croisière sur le Canal du Midi, moments de bien-être

    Tentez votre chance ...
  • Evadez-vous !

    Retrouvez les escapades coups de cœur des gens d’ici...

    Suivez-les...

La Légende du Caroux

Visible depuis la côte, le massif du Caroux dont la forme se démarque de toute autre montagne, a toujours été source d'inspiration pour l'imaginaire.
Remontons ici au temps des Titans, pour nous plonger dans cette célèbre légende du Haut-Languedoc... aussi célèbre que le Caroux.

La Légende

© OTI Caroux Haut-Languedoc

"En ce temps-là vivaient Cébenna et Réa, les deux derniers Géants, descendants des Titans. Ils étaient les seuls à survivre sur la terre. Allant main dans la main, sensibles à la beauté de la nature, ils affectionnaient par dessus tout un plateau et un roc appelés Caroux d'où leur regard s'étendait jusqu'à la mer.

Mais le Dieu de l'Olympe, impatient de faire place aux hommes ne cessait de crier "qu'ils meurent !" et la Terre finit par céder à la volonté de celui-ci.

Un soir de grande douceur, Cébenna s'étendit sur le roc pendant que Réa remontait le lit du ruisseau d'Héric. Soudain, Cébenna fut surprise en sentant le roc se ramollir. Effrayée, et malgré un brusque sursaut, la pierre recouvrit son corps et l'immobilisa. Alors, dans un dernier effort, elle renversa sa tête en arrière et poussa un cri de désespoir. Les larmes s'échappant de ses yeux tombèrent goutte à goutte dans les eaux du Rieutord.

Au cri de Cébenna, Réa voulut s'élancer vers elle. Hélas, ses pieds s'enfoncèrent, aspirés par le torrent. Il tomba à genoux pendant que ses mains se fixaient sur la paroi rocheuse. En essayant de s'échapper, il s'enfonça jusqu'aux épaules et la roche devenue glue épousa la forme de sa tête et étouffa son dernier cri pendant qu'Héric déferlait en grondant…

C'est ainsi que tel le gisant de pierre d'un tombeau, le corps de Cébenna, l'infortunée fille des Titans, dessine à jamais ses formes au sommet du Caroux."

Si vous allez aux gorges d'Héric, vous saurez maintenant pourquoi le roc Caroux présente la forme d'une femme allongée et pourquoi, entre le 2ème et le 3ème pont, le lit d'Héric s'obstrue d'une gigantesque tête de pierre.

Inspiré d'un texte de Michel Cros

 

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt, vous proposer des services de partage et optimiser les fonctionnalités du site internet. Cliquez ici pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.