0
  • Gagnez vos loisirs !

    Croisière sur le Canal du Midi, ateliers de dégustation, instants bien-être... L’Hérault à ...

    Je joue
  • Tous nos bon plans

    Idées de sorties, d’évasions inédites…A vous les bons plans qui font du bien !

    Voir nos bons plans

Les saveurs gourmandes de l'hiver

Rien de plus réconfortant en hiver que de profiter des saveurs et des nombreux produits de l'Hérault !

En hiver, on se tourne naturellement vers des produits raffinés, d'une qualité irréprochable, qui enchanteront tous les gourmets, et qui se marieront en toute occasion aux grands vins du Languedoc.

Truffes - Hérault, le Languedoc © Photothèque Hérault Tourisme - Martine Le Guen

Les huîtres de Bouzigues

59705_438442032897047_706852472_n.jpg

En hiver, les huîtres de l'Hérault sont les reines de la gastronomie locale ! Sur le Bassin de Thau, Bouzigues, Mèze et Marseillan sont trois villages mondialement reconnus pour leur production conchylicole. Les goûteuses huîtres de Bouzigues font le régal
de tous les amateurs de coquillages.
Leur élevage en suspension, sur corde, sur des tables ou des parcs, date du début du XXe siècle. Cette histoire vous est contée sur place, lors de visite-dégustations commentées par ces "Paysans de la mer", ou au Musée de l'Etang de Thau.
Les saveurs de huîtres de Bouzigues se marient naturellement bien avec un vin blanc sec, comme le Picpoul de Pinet, produit sur les côteaux voisins.


L'olive,
sous toutes ses formes

© photothèque ADT34 - Mathilde Bavoillot

Au même titre que la vigne, la culture oléicole fait partie intégrante du patrimoine
de notre département, de ses richesses.
La récolte de l'olive se fait entre l'automne et l'hiver, et nécessite de nombreuses attentions : le fruit ne devant pas être abîmé, surtout s'il est destiné à la confiserie. De ce fait, les méthodes traditionnelles
sont encore très utilisées.
L'Hérault produit de nombreuses variétés d'olives : Lucques, Verdale, Picholine, Amellau,
mais aussi Clermontaise, Rougette ou Olivière.

L'olive accompagne de nombreux mets de la cuisine méditerranéenne. Mais elle est aussi à l'origine de produits encore plus spécifiques que sont les célèbres tapenades noires et vertes, ou les huiles qui régalent les connaisseurs. Par exemple, L'incomparable Violette au goût d'artichaut se trouve au Domaine de l'Oulivie.

Lo Moulinet à Puisserguier, propose sa spécialité : la moulinade. Proche de la tapenade, mais sans câpre, et avec diverses alliances d'autres produits de notre terroir (marrons d'Olargues, eau-de-vie
de St-Jean de Minervois, tomates-épices etc.).

A savoir : l'Huilerie confiserie coopérative de Clermont l'Hérault organise chaque année en décembre
"le marché de l'huile de Noël".

Confidentiel mais tellement savoureux !

Navet de Pardailhan - Hérault, le Languedoc © Photothèque Hérault Tourisme

Le navet de Pardailhan résume à lui
seul cette particularité.
Cultivé sur le plateau de Pardailhan, à environ 500m d'altitude, dans l'ouest de l'Hérault, il connait son apogée entre les deux guerres. Produit emblématique d'un terroir de qualité, les années 2000
marquent son renouveau.
Sa récolte se fait durant l'hiver, et nous permet de profiter d'un légume d'une texture tendre et fondante en bouche, alliant un goût doux, légèrement sucré, aux accents de noisettes et d'amandes,
mais sans aucune amertume.

Tout ceci lui confère les qualités d'un excellent légume d'accompagnement, des viandes en particulier.

La truffe :
le diamant noir

Truffes - Hérault, le Languedoc © Photothèque Hérault Tourisme - Martine Le Guen

Dans l'Hérault, de mi-novembre à mi-mars, la truffe est à son apogée, pour le plaisir des papilles et des yeux. Laissez-vous séduire par le charme et l'authenticité des marchés et fêtes de la truffe
et découvrez ce produit tant convoité.

Or noir, perle noire, diamant noir, ou encore champignon du diable ! Tous ces noms évoquent la truffe, ce produit d'exception qui fait le bonheur des fins gourmets.

Il suffit de se rendre sur le marché de Saint-Jean de Buèges pour se sentir enveloppé par le mystère et l'arôme de la truffe : une odeur enivrante qui embaume les brouillades, l'omelette aux truffes
des passionnés du diamant noir.

Si le réchauffement climatique fait que la truffe sauvage se fait rare dans les garrigues, l'Hérault compte de nombreuses truffières plantées d'arbres mycorhizés qui produisent, au hasard des saisons, la tant convoitée tuber melanosporum, dite truffe noire du Périgord. Quelques 200 passionnés héraultais tentent de conserver ce prestigieux patrimoine.

Quelques conseils :

Choisissez une truffe à la chair bien noire et aux veines bien blanches. Ferme et mature, elle doit être conservée au frais dans une boite hermétique et consommée dans les 15 à 18 jours.
Pour préparer un plat, comptez 8 à 10 grammes de truffe par personne.
Soyez attentifs à la cuisson : si elle s'avère trop forte ou trop longue, la truffe perdra de ses arômes.
En début d'année, nombreuses seront les journées où l'on fêtera la truffe, partout dans l'Hérault.

Le Noilly Prat,
incomparable vermouth

Noilly Prat - Hérault, le Languedoc © Photothèque Hérault Tourisme

Depuis 1813, Noilly-Prat conserve jalousement à Marseillan, la même méthode d'élaboration créée à l'origine par Joseph Noilly. Longue et originale, elle est unique au monde. Les vins "blancs de blancs" vieillissent de longs mois dans les chais puis, pendant un an, en plein air. Ce vieillissement puis l'assemblage et la lente macération avec les herbes des 5 continents apportent à Noilly Prat son goût puissant, ce bouquet délicat qui en fait l'apéritif des connaisseurs et le secret des plus grands cuisiniers dans le monde entier.

La Maison Noilly Prat se visite, avec la découverte de l'herboristerie, ou de la chambre des secrets, entre autres... le long d'un pacours exceptionnel au coeur même du site.

Mention légale : l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Les Moules de Méditerranée

Savoureuse et gourmande, cette famille de moules est plus charnue et plus grosse que nombreuses autres variétés. Idéale pour de nombreuses préparations.

Principalement produites en mer ou dans l'étang de Thau, la durée d'élevage varie de l'un à l'autre : 6 à 8 mois en mer, contre 12 dans l'étang.
C'est d'ailleurs pour cette raison que les moules produites dans l'étang possèdent une chair bien orangée à la saveur typique.
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt, vous proposer des services de partage et optimiser les fonctionnalités du site internet. Cliquez ici pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.