GRANDE TRAVERSEE DE L’HERAULT A VTT, ITINÉRAIRE SUD

VILLETELLE

394km

En itinérance

Difficile

+ 11943m

– 9690m

VTT

Sites majeurs / grands sites

Historique

Naturel

Descriptif

La Grande Traversée de l’Hérault à VTT s’appuie sur le Réseau Vert: ce réseau de 530 kilomètres de chemins ouverts aux randonneurs pédestres, vététistes et cavaliers relie des sites, des milieux naturels, des domaines de caractère gérés et protégés par le Département de l’Hérault. L’itinéraire Sud de la Grande Traversée de l’Hérault à VTT offre un périple tout en contrastes qui vous fera passer de la plaine à la montagne: vallée du Vidourle, vignobles et garrigues du Pic Saint Loup, monts de Saint-Guilhem-le-Désert, plateau du Larzac, forêts de l’Escandorgue, avants-monts, vignobles du Faugèrois, gorges de l’Orb et environs de Minerve, cité Cathare. Praticable toute l’année, elle ne compte pas de difficultés techniques importantes, ce qui la rend accessible à un grand nombre de vététistes… suffisamment entraînés tout de même, car l’effort à fournir sur une dizaine de jours d’itinérance reste notable, et les dénivelés sont importants.

Labels : Grande Traversée VTT-FFC, PDESI, PDIPR

Balisage : Balises VTT rougesMats de signalisation verts

Parking de départ : En voiture: depuis l ‘A9, prendre la sortie ‘Lunel’, suivre la D 34 en direction de Saturargues. Emprunter la D 110 depuis Saturargues vers Villetelle. Suivre ensuite les panneaux « Oppidum d’Ambrussum ». Se garer sur le parking du musée, à gauche de la barrière.En train: gare SNCF de Lunel, puis liaison cyclable vers Ambrussum en empruntant l’itinéraire 6 du site VTT-FFC « Pays de Lunel ».

Signaler une erreur sur ce circuit : Accèder au site SURICAT

Les étapes du circuit

  • 1 De VILLETELLE à CASTRIES
    Cet itinéraire débute à l’oppidum gallo-romain d’Ambrussum, dans le Lunellois. Ce parcours qui commence sur une note archéologique vous offrira un paysage varié de garrigues jusqu’au domaine départemental de Fondespierre.
  • 2 De CASTRIES à SAINT-MATHIEU-DE-TREVIERS
    Sur ce parcours, vignes et garrigues sont au rendez-vous. Il offre de belles opportunités de découvertes : l’aqueduc du château de Castries, le village d’Assas, avec en fond de décor : le profil altier du Pic Saint-Loup.
  • 3 De SAINT-MATHIEU-DE-TREVIERS à NOTRE-DAME-DE-LONDRES
    Des vignes, des villages aux couleurs chaudes, la garrigueet face à face, les lignes claires des falaises de l’Hortus et duPic Saint-Loup. Le parcours entre dans l’intimité d’un territoiredoucement vallonné et d’un terroir viticole qui a su conquérirde belles lettres de noblesse au cours des dernières décennies.L’accès au plateau calcaire de l’Hortus s’effectue à travers desespaces parsemés de thym, de buis, de genévriers et depâtures à moutons ponctuées de belles bergeries.
  • 4 De NOTRE-DAME-DE-LONDRES à VIOLS-EN-LAVAL
    Dans la plaine de Saint-Martin-de-Londres, les pâtures sesuccèdent entre les mas et les jasses (du latin jacere, là où lesbrebis dorment). Londres provient d’une racine signifiant« marais » indiquant que cette cuvette, suspendue entrecausses et collines, concentrait les eaux. Au fil de la balade,vous continuerez à bénéficier de points de vue sur le Pic Saint-Loup et des villages.
  • 5 De VIOLS-EN-LAVAL à PUECHABON
    Le causse de Viols a pris le relais de la plaine de Londres surdes drailles de transhumance, fleuries d’asphodèles auprintemps. De beaux points de vue se révèlent sur laMéditerranée, les Pyrénées, la Montagne Noire et sur lespaysages à venir : massif du Caroux et de l’Espinouse, au-delàde la Séranne et de la Vallée de l’Hérault.
  • 6 De PUECHABON à MONTPEYROUX
    Grimpettes soutenues et descentes rapides se succèdent surun tronçon qui traverse quelques-uns des sites incontournablesdu département. Raison de plus pour s’accorder des pausesréparatrices. Profitez des trésors qu’offrent les basses gorgesde l’Hérault et le pays de Saint-Guilhem-le-Désert, avant devous attaquer aux contreforts du causse du Larzac.
  • 7 De MONTPEYROUX à SAINT-MICHEL
    Après une montée longue et soutenue, vous traverserez lecausse du Larzac en profitant de vastes étendues dégagées.Dans ce pays de roches et d’herbes odorantes, dolmens etmenhirs sont nombreux, particulièrement dans le secteur desLavagnes. Entre les lavognes et les buis, laissez-vous pénétrerpar l’esprit du causse, de ses villages traditionnels et de sesmas isolés, comme le domaine départemental de La Vernède.
  • 8 De SAINT-MICHEL à ROQUEREDONDE
    Quel bonheur de parcourir l’univers particulier du causse duLarzac ! Vous franchirez des points hauts qui vous permettrontd’embrasser à la fois un Larzac dolomitique et de rallier l’étroitplateau de l’Escandorgue, jusqu’au gîte d’étape de Roqueredonde.
  • 9 De ROQUEREDONDE à JONCELS
    Ce tronçon tout en courbes, épouse les formes tourmentéesdu relief, mais n’en reste pas moins agréable. Vous entrez dansla forêt domaniale des monts d’Orb, qui laisse localemententrevoir les vallées encaissées de Joncels et du Gravezon.C’est une très belle forêt mixte où les essences pionnières, pinsDouglas et pins Laricio de Corse, sont désormais mêlées auhêtre.
  • 10 De JONCELS à DIO-ET-VALQUIERES
    Un début d’étape aux allures de virée touristique sur unepetite route qui rallie les ruelles et les ponts de pierre deLunas. L’arrivée dans la vallée de l’Orb n’exclut pas pour autantune dernière incursion sur la partie méridionale du massif del’Escandorgue. La descente du Dio, tournée vers les massifs del’Espinouse et du Caroux, annonce les étapes à venir.
  • 11 De DIO-ET-VALQUIERES à BEDARIEUX
    Assez facile, ce premier tronçon de la branche sud du Réseau Vert® vous en fera voir de toutes les couleurs ! Il offre, en effet, de belles vues sur les terres rouges – les ruffes – du Salagou et traverse d’anciennes carrières de bauxite que les minéraux présents dans la roche colorent en ocre, rouge, blanc ou jaune. La végétation est à l’unisson de ce festival, alternant chênes verts, arbousiers, bruyères arborescentes et buis. Attention : montée physique sur le Montbarri
  • 12 De BEDARIEUX à CABREROLLES
    Physique et technique, cette étape sait aussi réserver de beaux moments. Au terme d’un petit aller-retour, vous voilà aux moulins à vent de Faugères, bâtis au 16e siècle sur d’anciennes tours de guet gallo-romaines. Ils ont été restaurés dans les années 1990. Un autre petit détour vers le village vigneron de Faugères permet de prendre des forces avant la fin de parcours. Attention : portage au départ sur 50 m. Des montées ravinées et caillouteuses. Descentes rapides avec virages serrés avant Caussiniojouls et Cabrerolles.
  • 13 De CABREROLLES à ROQUEBRUN
    Entre les vignobles de Faugères et de Saint-Chinian, ce tronçon n’est pas de tout repos. Montées exigeantes et descentes accidentées se succèdent. Laissez tout de même vagabonder votre regard jusqu’aux massifs du Caroux et de l’Espinouse. À l’issue d’une ultime descente, le randonneur retrouve l’Orb dans ses gorges, au pont de pierre de Ceps, gage d’un frais ressourcement. Attention : montées physiques avec poussettes entre le départ et le point 2. Descentes courtes mais pentues sur rocher avant le point 1, caillouteuse et avec virage serré avant le point 4.
  • 14 De ROQUEBRUN à PARDAILHAN
    A quoi penserez-vous durant la longue et difficile montée menant au Naudech ? Rassurez-vous, d’en haut les vues seront très belles sur les alentours, notamment sur le village de Vieussan. Et, passé le Col de Naudech, le parcours évolue sur de grandes pistes, parfois en terrain dégagé offert au vent qui fait tourner non loin les éoliennes, ou au beau milieu de pâturages où paissent des chevaux, comme vers Rodomouls. Attention : montée longue, soutenue et physique de Ceps au Naudech.
  • 15 De PARDAILHAN à VELIEUX
    Après avoir coupé la route qui relie Saint-Pons-de-Thomières à la plaine biterroise, la plus grande partie du trajet se déroule sur de larges pistes agréables, dans l’ambiance forestière des Avants-Monts, qui s’ouvre parfois sur des îlots de culture comme à Pardailhan. Attention : une descente forte, caillouteuse et en lacets avant Lacan
  • 16 De VELIEUX à MINERVE
    Hommage au calcaire, et quelle récompense de randonner des kilomètres durant dans un environnement d’exception ! Le long d’un parcours aux paysages superbes, l’itinéraire est jalonné d’ouvrages patrimoniaux – ancien moulin de Trédos, chapelle Saint-Michel-de-Boisset, dolmens – jusqu’à la découverte finale de Minerve dans son écrin de falaises. Attention : descente rapide après La Borie, Boisset et le Bouis. Quelques montées raides après Boisset
  • 17 De MINERVE à LA LIVINIERE
    C’est pénétré de toute la richesse historique de Minerve que vous reprenez la route. À commencer par un chemin en balcon au-dessus des gorges de la Cesse et ses habitats troglodytiques. Puis de larges points de vue sur la plaine de Carcassonne, les Corbières, les Pyrénées vous escorteront sur ce tronçon.
  • 18 De LA LIVINIERE à CAUNES-MINERVOIS
    Aux confins de l’Hérault, le Réseau Vert® touche à son terme, mais n’autorise aucun relâchement ni pour les jambes, ni pour la vue. Au milieu des vignes du Minervois, il n’en finit pas de côtoyer des sites historiques et patrimoniaux remarquables. Attention : descentes rapides avec virages serrés. Parvenu au terme de l’itinéraire Sud de la Grande Traversée de l’Hérault par le Réseau Vert, il reste la possibilité de gagner la gare SNCF de Carcassonne moyennant une balade dans la campagne audoise, via les vignes du Minervois et le chemin de halage du canal du Midi. Un parcours facile de 25 km qui permet de joindre l’utile à l’agréable: au bout de la route la visite de la célèbre Cité de Carcassonne s’impose!

Photos & médias

Signaler une erreur

Point de départ
Le Devès
34400 VILLETELLE

+33 4 67 67 76 36

Itinéraire – Accès